Girandole

20 septembre 2008

Aurore. Extrait de « … et les splendides déserts où dort Aïcha »

Publié par annetoumelin dans Nouvelles - histoires courtes

AURORE

Le soleil vient d’entamer son ascension. Il a jaillit soudain de derrière l’horizon, disque de feu que l’oeil ne peut affronter, révélant chaque courbe de chaque dune, chaque arbuste rabougrit, les tentes alentours et les chameaux qui paissent déjà, entravés, dans le vert pâturage aux pieds des dunes. Rassurés par cette abondance, ils se sont peu éloignés et il n’y aura pas besoin de courir, ce matin, dans les cris et les injures, les rires et les quolibets, pour les rassembler comme il faut le faire quand la tribu se déplace, lente caravane, progressant gravement dans le sable et les roches et qu’ils n’ont pas trouvé suffisamment d’herbes et d’épineux sur leur chemin, allongeant le cou pour arracher délicatement herbe sèche et feuilles rabougries couronnées d’épines, avalant gloutonnement pour se précipiter sur la touffe suivante ; ils attendront la halte prochaine pour régurgiter et ruminer, ruminer inlassablement. Leurs lèvres mobiles s’enroulent autour de l’herbe neuve, née il y a quelques jours d’une ondée passagère vers où sont accourus Aïcha et sa famille et les autres avec elles. Parfois, ils lèvent leur cou démesuré, contemplent avec dédain leurs congénères qui se repaissent des pousses tendres, s’essaient d’un lugubre blatèrement, puis replongent vers le sol, heureux malgré tout de cette manne inattendue, plantés sur leurs pattes dégingandées, posant délicatement leurs pieds aux soles sensibles sur le sable encore frais de la nuit.

 

Nantes, mai 1991

 

Laisser un commentaire

auch |
L'incarnat déliquescent |
Jungle Draws |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .mOse.
| Peintures de K-ROLE
| CHRISTIAN LAMY - GRAPHISTE ...